LESIA - Observatoire de Paris

Hommage à Jacqueline Thouvay

mardi 16 octobre 2018

(mise à jour le 26 octobre 2018)

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Jacqueline Thouvay dans sa 80ème année. Jacqueline était l’administratrice du DESPA, puis du LESIA, fonction qu’elle a occupée pendant pratiquement toute sa carrière, jusqu’à sa retraite en 2006.

Nous ne pouvons qu’être admiratifs devant ses succès qui ont tant contribué au développement du grand laboratoire spatial qu’est devenu le LESIA, en grande partie grâce à elle. Jacqueline Thouvay avait obtenu la médaille de cristal du CNRS en 2003.

Plus qu’une administratrice hors pair, Jacqueline était, plus même que sa mémoire, la conscience du laboratoire. Avec Bob Manning, elle était un des piliers essentiels sur lesquels Jean Louis Steinberg s’appuyait pour déployer les activités du DESPA.

Après une formation d’ingénieur de l’Ecole Supérieure d’Optique en 1964, Jacqueline avait abandonné sa thèse dans un laboratoire du CNRS où elle avait eu l’impression de s’enliser. Elle avait ensuite suivi les cours du soir de l’Institut d’administration des entreprises. Après quelques mois dans les travaux publics, elle avait été recrutée en janvier 1972 par Jean-Louis Steinberg pour diriger l’administration du laboratoire spatial à Meudon, encore à ses débuts. Sa volonté de s’accomplir dans un travail dont elle mesurerait les résultats, où elle aurait à apprendre et s’adapter, était évidente aux yeux de Jean-Louis.

Rigoureuse et exigeante dans le travail, elle était aussi à l’écoute de tous les personnels. Elle a mené l’administration du laboratoire à un niveau de compétences ayant grandement contribué aux succès du DESPA, puis du LESIA.

Recueil en hommage à Jacqueline Thouvay

Nous avons constitué un recueil d’hommages et de photos que vous pouvez télécharger ou consulter en ligne.





Jacqueline Thouvay en 1990
Jacqueline Thouvay en 1990

Crédit Observatoire de Paris/LESIA