LESIA - Observatoire de Paris

La mission spatiale Hayabusa2 se rapproche de l’astéroïde Ryugu

lundi 18 juin 2018

(mise à jour le 28 juin 2018)

La mission spatiale Hayabusa2 se rapproche de son objectif, l’astéroïde primitif Ryugu, qu’elle étudiera de juin 2018 à fin 2019.

Au LESIA, l’équipe scientifique du pôle planétologie qui étudie les petits corps du système solaire, est très impliquée dans cette mission, notamment Antonella Barucci, co-investigatrice de la caméra ONC, du spectromètre NIRS3 et de l’altimètre laser LIDAR.

Le 26 juin 2018, la JAXA (agence spatiale japonaise) publie une image de l’astéroïde prise à 20 km de distance par la caméra ONC.


L'astéroïde Ryugu photographié à 20 km de distance le 26 juin 2018
L’astéroïde Ryugu photographié à 20 km de distance le 26 juin 2018

Image prise par l’instrument Optical Navigation Camera – Telescopic (ONC-T) le 26 juin 2018 à 12:50 p.m. (JST).
Crédits : JAXA, University of Tokyo and collaborators


La mission spatiale Hayabusa 2 (en japonais はやぶさ2, littéralement « Faucon pélerin 2 ») est une mission spatiale de la JAXA, l’agence spatiale japonaise, lancée en décembre 2014. Elle étudiera l’astéroïde Ryugu de juillet 2018 à février 2019 et en ramènera un échantillon sur Terre en décembre 2020.

Le 27 juin 2018, la sonde spatiale arrivera à une distance de 20 km de Ryugu, puis à une distance de 5 km en juillet, pour étudier l’astéroïde avec ses instruments. A partir de l’automne 2018 les 4 atterrisseurs, un MASCOT (DLR-CNES) et trois MINERVA (JAXA), seront largués sur le sol et effectueront leurs observations in situ pendant leur courte durée de vie.

Au cours de la même période la sonde spatiale effectuera trois opérations de prise d’échantillon de matière inaltérée. Les deux premières prises d’échantillons se feront en octobre 2018 et février 2019. La troisième collecte d’échantillons utilisera un projectile (à une vitesse de 2 km/s) pour permettre le prélèvement sur le site d’impact, dans une couche plus profonde du sol. La sonde ramènera sur Terre les échantillons en décembre 2020.

Hayabusa2 est équipée d’un système de caméras fonctionnant dans l’ultraviolet-visible-proche infrarouge (ONT), d’un spectromètre infrarouge (NIRS3), d’un imageur thermique (TIR), d’un altimètre laser (LIDAR), plus les quatre atterrisseurs (MASCOT est doté d’une caméra, d’un microscope infrarouge, d’un magnétomètre et d’un radiomètre).

Ryugu est un astéroïde dont la composition est supposée être riche en matériaux organiques, très peu altéré depuis la formation du système solaire.

Antonella Barucci est co-investigatrice de l’équipe scientifique de la mission, ainsi que de la camera ONC, du spectromètre NIRS3, et de l’altimètre laser LIDAR. Avec le pôle planétologie du LESIA, elle participe à l’analyse détaillée des propriétés physiques et de la composition de la surface de l’astéroïde, en particulier de la nature et de la distribution des matériaux organiques et de l’altération acqueuse (silicates hydratés) sur les surfaces de Ryugu.

En même temps, une autre mission de retour d’échantillons, OSIRIS-REx de la NASA, est en route vers l’astéroïde Bennu et arrivera proche de sa cible cet automne.

Les deux missions ont le potentiel de révolutionner notre compréhension sur les propriétés du matériel primitif présent dans le système solaire et possiblement pré-solaire, et de nous éclairer sur la nature des petits corps. Ceci constitue une étape essentielle pour comprendre les conditions primordiales responsables de la formation des planètes et de l’émergence de la vie.

A l’inverse des planètes, qui ont subi des processus d’évolution durant leur histoire et ont ainsi été transformées, la plupart des astéroïdes, du fait de leur petite taille, sont supposés avoir gardé la mémoire de la composition d’origine du disque proto-planétaire dans lequel ils se sont formés. Ainsi, ils peuvent être considérés comme l’ADN du système solaire.

Les premières images sont publiées par la JAXA le 16 juin 2018 :

Images de l'astéroïde Ryugu prises le 14 juin 2018
Images de l’astéroïde Ryugu prises le 14 juin 2018

Images prises le 14 juin 2018 à une distance de 700 km de l’astéroïde, de 12 pixels de diamètre (l’astéroïde à une taille d’environ 920 m).


Vue d'artiste de la mission Hayabusa2
Vue d’artiste de la mission Hayabusa2

Crédit : Akihiro Ikeshita (JAXA)

Contact LESIA