LESIA - Observatoire de Paris

Livraison du modèle de qualification du spectro IR de SuperCam

mercredi 14 juin 2017

(mise à jour le 29 juin 2017)

Le LESIA vient de livrer le modèle de qualification du spectromètre infrarouge de l’instrument SuperCam pour la mission spatiale Mars2020 de la NASA.

Spectromètre Infrarouge avec intégration des optiques, électronique et harnais (...)
Spectromètre Infrarouge avec intégration des optiques, électronique et harnais avant fermeture

Photo équipe IRS de SuperCam - Observatoire de Paris/LESIA

La fabrication de ce modèle identique au modèle de vol a débuté il y a un an, avec la réalisation des pièces mécaniques par l’atelier du GEFL, et la caractérisation et l’intégration des optiques, des détecteurs et des électroniques en salle Titan. L’instrument intégré et aligné au LESIA a subi un dégazage dans les enceintes climatiques du MESPAL avant de partir chez MecanoID pour des tests en vibrations et chocs, passés avec succès.

Au retour au LESIA, le spectromètre a subi des tests de performance en température dans l’enceinte OBAMA. Le modèle est parti du LESIA le jeudi 8 juin 2017 pour être réceptionné le lendemain à l’IRAP.

Cette livraison vient récompenser trois ans de travail depuis la sélection de l’instrument SuperCam en juillet 2014 par la NASA. Ce projet permet au LESIA de participer à une mission de grande visibilité et lui permet de nouer des collaborations techniques et scientifiques très fortes avec l’IRAP, le LATMOS, le LAB, et nos partenaire américains du JPL et du LANL.

Le spectromètre infrarouge reviendra au LESIA à l’automne 2017, intégré dans l’ensemble de l’instrument MastUnit de SuperCam, pour être calibré radiométriquement dans l’enceinte SimEnOm.

Malette de transport avec témoins de contamination et de chocs
Malette de transport avec témoins de contamination et de chocs

Photo équipe IRS de SuperCam - Observatoire de Paris/LESIA

C'est parti !
C’est parti !

Photo équipe IRS de SuperCam - Observatoire de Paris/LESIA


La mission Mars 2020 est une mission d’exploration robotique de la NASA qui sera lancée en juillet 2020. Elle déposera à la surface de la planète rouge un véhicule afin de découvrir des traces d’une vie passée, si elle a existé, et de préparer des échantillons qui pourront, un jour, être rapportés sur Terre. La NASA s’appuie sur le Caltech/JPL pour le développement de cette mission qui emporte sept instruments dont SuperCam.

Supercam étudiera la chimie et la minéralogie des roches et des sols de Mars. Cet ensemble instrumental est développé conjointement par le LANL, Los Alamos et l’IRAP, Toulouse, avec une contribution espagnole pilotée par l’Université de Valladolid, pour les cibles de calibration. Le CNES est responsable de la contribution française à SuperCam. Le CNES, le CNRS et des universités fournissent les ressources humaines. De nombreux laboratoires et institutions apportent leur expertise scientifique et participent à la fabrication de l’instrument, à sa qualification et à sa calibration scientifique : l’IRAP, Toulouse ; le LESIA, Meudon ; le LAB, Bordeaux ; le LATMOS, Guyancourt ; l’ISAE-Supaéro, Toulouse ; l’OMP, Toulouse ; l’IAS, Orsay, et le CNES Toulouse. D’autres laboratoires français développent des activités qui contribuent à la conception des instruments et le temps venu, participeront aux opérations à la surface de Mars : l’IPAG et ISTerre, Grenoble ; l’IMPMC, Paris ; le LPGN, Nantes ; le LGLTPE, Lyon ; le LOMA, Bordeaux ; GeoRessources, Nancy et PHASE, Toulouse.

Pour en savoir plus

Contact LESIA